Expédition au Tian-Chan:
ascensions du Mt. Khan-Téngri (7010m) et/ou du Pic Pobeda (Pic Victoire, 7439m)

 
Texte écrit par S. Kalmykov,
le Français corrigé par Y. Pigeonnat
Pobeda
Pic Pobeda du nord-nord-ouest

C'est à cet endroit, où les frontières de la Chine, du Kazakhstan et du Kirghistan se rejoignent, dans l'enchevêtrement de montagnes du Tian-Chan Central que deux géants s'élèvent: le Khan-Téngri et le pic Pobeda (pic de la Victoire en Français); ce sont les sommets de plus de 7000 m les plus au Nord de la planète (cliquez sur les cartes pour les élargir). Deux chaînes grandioses, la chaîne Méridionale et la chaîne du Kok-Chaal-Tau, qui s'étendent d'Est en Ouest, forment la frontière entre la Chine et le Kirghistan. Une autre chaîne aussi orientée d'Est en Ouest, appelée Sary-Djas, sépare le Kirghistan du Kazakhstan. C'est entre Sary-Djas au Nord et Kok-Chaal au Sud que s'étendent les deux branches Nord et Sud du glacier Inyltchek. Entre les deux, dans la chaîne Téngri-Tag, qui est aussi orientée dans la même direction, mais plus compacte et plus élevée, se trouve le pic Khan-Téngri. Le pic Pobeda se trouve à 20 km au sud du Khan-Téngri, dans le Kok-Chaal-Tau.

Le glacier Inyltchek, de 69km de long avec sa branche Sud, est un des glaciers les plus longs de type alpin. Une autre merveille de la nature est le lac qui se trouve à l'Ouest du Khan-Téngri. Découvert par G. Merzbacher en 1902-1903, ce lac barre toute la vallée de l'Inyltchek Nord et habituellement, il constitue un obstacle infranchissable, sauf pendant deux ou trois journées dans l'été, au moment où l'eau trouve un chemin à travers les crevasses au fond du lac pour sortir sous le corps du glacier.

L'aspect mystérieux des montagnes du Tian-Chan Central, que l'on voit de loin scintiller à l'horizon, a toujours excité l'imagination des nomades qui vivaient dans ces contrées. On s'en rend compte par les noms qu'ils ont donnés aux montagnes: Tian-Chan signifie "Les Montagnes Célestes" en Chinois, Téngri-Tag - "Les Montagnes des Esprits" et Khan-Téngri - "Seigneur des Esprits" en langues turques.

La pyramide de marbre du Khan-Téngri s'élève d'un air imposant de 800m au-dessus des pics les plus proches de la chaîne Téngri-Tag dans laquelle il se trouve. Vu des steppes Kazakhes, au Nord, il ressemble à une goutte de sang sur le fond bleu foncé du ciel nocturne. C'est pourquoi le Khan-Téngri a un autre nom local: Kan-Too, "La Montagne Sanglante". La noire paroi Nord du Khan-Téngri tombe verticalement vers le glacier Inyltchek Nord. La face Sud est dominée par "l'Arête de Marbre", bien connue des alpinistes. Les routes sur toutes les deux faces sont très difficiles (TD/ED), mais la voie normale, qui suit l'arête Ouest, est plus accessible (D/TD-). Elle a été gravie par la première fois en 1931 et est maintenant très fréquentée.

Depuis le Camp de Base qui se trouve sur la moraine au pied de la face Sud du Pic Tchapaev, la voie traverse tout d'abord des pentes de neige dans un cirque pour atteindre le col à 5800m. Ici il est nécessaire d'être attentif parce qu'il y a un risque d'avalanches provenant du Pic Tchapaev. Du col, les difficultés techniques commencent. Et bien que beaucoup de passages sur l'arête Ouest soient équipées de cordes fixes, il faut considérer l'ascension comme une escalade sérieuse.

(cliquez pour élargir les cartes)
    
Carte de la Kirguizie
Carte du gl. Inyltchek et ses environs

Khan-Téngri du sud-ouest
Khan-Téngri au crépuscule, vue du Sud-Ouest: l'Arête de Marbre
Photo: Ace Kvale
Khan-Téngri, les routes
La vue générale du Khan-Téngri, les routes les plus fréquentées:
              [1] M.Pogrebetsky, 1931
              [2] B.Romanov, 1964
              [3] V.Chamalo, 1999
              [4] V.Sviridenko, 1982
              [5] G.Isatchenko, 1982
              [6] V.Voronin, 1973
(cliquez pour élargir)

Le large massif du Pic Pobeda s'élève au-dessus de Kok-Chaal-Tau presque jusqu'à l'altitude de 7500m. Sa hauteur exacte, 7439m, a été obtenue par des calculs trigonométriques en 1943. C'était au moment de la Seconde Guerre Mondiale, et toute l'URSS ne vivait que dans l'idée de la victoire. C'est là l'origine du nom qu'a reçu ce pic, qui est le point culminant du Tian-Chan.

Les routes qui mènent au sommet ne sont pas difficiles, pour la plupart, mais supposent quelques journées d'ascension pénible dans de la neige profonde, le froid et le vent, et ce à des altitudes de 7000m et plus. L'histoire du Pic Pobeda est pleine d'événements tragiques. Des dizaines d'alpinistes ont disparu sur les flancs de cette montagne, et jusqu'à present des neiges continuent de garder les corps de beaucoup d'eux.

La voie qui mène au sommet par le Nord via le col Dikiï (col Sauvage en Français), puis le sommet Ouest du pic Pobeda, et enfin l'arête Ouest est côtée AD/D, bien que dans son ensemble elle soit plus sérieuse que sa cotation ne le laisse supposer, à cause de nombreux dangers objectifs, et de son engagement. La montée suivit du glacier Zviozdotchka (Une Petite Étoile), qui est un affluent sur la gauche du glacier Inyltchek Sud, puis tourne à droite en direction du col Dikiï (5200m) en passant par des cascades de glace. Jusq'au col elle prend deux jours. Du col, après avoir tourné à gauche, nous montons le long de l'arête Nord vers le pic Pobeda Ouest. Cette section de la route prend deux journées aussi. Elle concentre la plupart des difficultés techniques. Le jour suivant nous marchons sur l'arête Ouest, large en général, avec corniches et crevasses, sur 3km de long, et à l'altitude de 7000m environ. L'emplacement du bivouac se trouve près d'une dent de granit, appelé Obélisque, au pied de l'édifice sommital. Et enfin une arête rocheuse, puis des bosses de neige nous amènent au sommet. Le retour s'effectue par la même route. Il y a beaucoup d'emplacements confortables pour installer les tentes ou pour creuser des grottes de neige sur toute la longueur de la voie.

Pobeda
Le pic Pobeda, vue du Nord-Ouest
Photo: Maxime Pankratov
Pobeda, chema
Les routes les plus fréquentées
(cliquez pour élargir les images)

Le glacier Inyltchek et ses environs sont réputés pour être la région la plus froide du Pamir et du Tian-Chan, avec qui plus est un climat très instable. Les mois de Juillet et d'Août sont période la plus favorable pour ce qui est de la météo. Pendant chacun de ces deux mois, il n'y a qu'environ trois jours de beau temps (beau temps = moins de 20% du ciel couvert de nuages). En réalité, les alpinistes n'ont que quelques heures du beau temps par jour: du lever du jour, jusqu'à 11-13 heures. En été les températures nocturnes peuvent descendre jusqu'à -10°C tandis que dans l'après-midi la température dépasse à peine le zero. En Septembre et en Octobre le temps est meilleur et plus stable mais la température commence à chuter.

Il est clair que les acensions du Khan-Téngri et du Pic Pobeda sont très attractives pour les grimpeurs et pour ceux qui recherchent l'aventure. Mais il est nécessaire d'être bien entraîné et équipé et d'avoir une expérience personnelle suffisante pour resister aux conditions climatiques rigoureuses de ces altitudes.

L'agence CET Neva organise les expéditions au Tian-Chan Centrale tous les ans. Accompagnés par nos guides, les participants arrivent par avion de Moscou/Petersbourg à Almaty (ex-capital du Kazakhstan) ou à Bichkek (capital de la Kirghizie). Puis ils se dirigent à Karakol par autobus et de là, au Camp de Base sur glacier Inyltchek par hélicoptère.

Programme possible de l'expédition:

Jour 1          Arrivée à Almaty/Bichkek. Transfert à Karakol. Nuit au chalet (1600m).
Jour 2          Transfert à la base sportive Inyltchek (2500m) par autobus (200km) et puis
                      transfert au Camp de Base (CB, 4100m) par hélicoptère (45min). Nuit dans les tentes.
Jours 3-4     Acclimatation primaire au CB.
Jour 5          Montée au Camp I de la route qui mène au Khan-Téngri (4200m).
Jour 6          Montée au Camp II (4800-5200m).
Jour 7          Retour au CB.
Jour 8          Journée de repos.
Jour 9          Montée au Camp I (4200m).
Jour 10        Montée au Camp III (5800m).
Jour 11        Retour au CB.
Jours 12-13 Journées de repos.
Jour 14        Montée au Camp I (4200m).
Jour 15        Montée au Camp III (5800m).
Jour 16        Le sommet du pic Khan-Téngri. Retour au Camp III.
Jour 17        Retour au CB.
Jours 18-20 Repos/réserve.
Jour 21        Montée au Camp I (4400m) de la route qui mène au Pic Pobeda.
Jour 22        Montée au Camp II (5200).
Jour 23        Montée au Camp III (5800m).
Jour 24        Montée au Camp IV (6800m).
Jour 25        Montée au Camp V (7100m).
Jour 26        Le sommet de Pobeda, retour au Camp V.
Jour 27        Descente au Camp II.
Jour 28        Retour au CB.
Jours 29-30 Journées de réserve.
Jour 31        Retour à Karakol.
Jour 32        Retour à Almaty/Bichkek. Nuit à l'hotel.
Jour 33        Départ de Almaty/Bichkek.

Le prix per capita pour les groups de 5-8 participants (l'étè 2005, EURO):

 
les groupes guidées
les groupes non-guidées
un des sommets (21 jours)
€1195
€985
tous les deux sommets (30 jours)
€1485
€1170

Ce prix comprend:
tous les transferts terrestres nécessaires;
le vol par hélicoptère au CB (aller et retour);
l'hébergement à Almaty/Bichkek et Karakol;
l'invitation et l'appui de visa Kirghizien (mais pas le visa lui-même!), le permis pour les acensions et pour visiter la zone frontière;
l'hébergement sous les tentes pour deux au CB;
tente-mess, tables, chaises, bâche pour le stockage des vivres et du matériel etc.;
le cuisinier au CB, bâche pour la cuisine et les accessories de cuisine;
repas trois fois par jour dans les villes et au CB, nourriture de base pour les ascensions (*);
l'assistance médicale au CB;
communications de radio entre CB, l'agence à Bichkek et l'hélicoptère;
sauna/douche au CB (deux fois);
générateur éléctrique au CB pour l'éclairage et chargement des accumulateurs;
les guides de CET "Neva".
---------------------------------
(*) nous vous recommandons d'apporter la nourriture que vous préférez consommer aux hautes altitudes

Ce prix ne comprend pas:
l'assurance multirisque de voyage (que vous devez prévoir vous-même obligatoirement);
les frais de visa;
les boissons et toutes dépenses personnelles;
le vol Moscou (St.-Petersbourg) - Bichkek (Almaty) (aller et retour);
le transport des excédents de bagages (>20kg) sur les vols internes;
la location du matériel de montagne;
d'éventuels porteurs;
des talkie-walkie pour le camps d'altitude;
un retour prématuré imprévu (en cas de maladie ou d'accident).

 

Retour vers la page d'accueil